Dans un monde d'illusion a été créé le Firefly Mansion, pour corps et âmes perdues.
 

Au pays des livres | Ft. Enaid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Luna Walker
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 05/05/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Ange Déchu
Rune: Sagesse ᚻ
Poste: /
Revenir en haut Aller en bas
Au pays des livres | Ft. Enaid

Au pays des livres

La pluie tombait, goutte par goutte, dessinant son chemin, incurvant la terre de ses sillons. Elle coulait, laissant derrière elle une atmosphère froide. Tu lorgnais ce paysage d’été, te demandant ce que tu pouvais bien faire. Tu barrais les options, une part une, tu n’allais pas rester une nouvelle fois sur ton lit, à regarder les astres s’emmêler ? Non, tu en avais plus qu’assez. Tu changeais de position pivotant vers la droite. La vue n’était guère plus belle, des vêtements ici et là, jonchaient le parquet ridé. Où était passé l’ange si soigneux, si délicat ? Avait-il disparu comme le disait l’autre fou. Tu devais te motiver, aller, ça n’allait te prendre que quelques secondes. Tu ruminais cette idée, avant de t’y contraindre, te levant tel un zombie.

Après plusieurs minutes de rangement, tu t’affalais sur le sol. Tu plaçais ta main sur ton front, fixant le plafond, comme si chaque détails t’intéressait. Qui avait bien pu construire ce manoir, cette question te titillait. Personne n’enseignait l’histoire ici, c’était plutôt dommage pour les gens qui peuplaient ce monde. Tu te courbais légèrement en arrière, avant de te lever sur un mouvement fluide de basculement. Oui, tu avais une idée, tu allais étudier toi-même. La bibliothèque était l’endroit parfait, calme et rempli d’ouvrage, le paradis du savoir.

Tu sortais de la chambre, claquant la porte. C’était ennuyant comme début d’après-midi, franchement si toutes les journées étaient comme ça, tu… tu quoi d’ailleurs ? Tu secouais ta tête, tu devais penser positif. Cet endroit était une sorte de seconde chance, une renaissance pour tes mois de souffrance. Tu laissais une larme t’échapper, vaguant dans les longs couloirs. Tu portais tes doigts au mur, effleurant la surface sur toute la durée. Tu descendais, marche par marche, respectant le rythme imposer par l’horloge. Le voilà, le premier étage. Tu jetais un œil à ce qui se trouvait autour de toi, avant de poursuivre ton chemin dans l’incertitude.

La tête penchée légèrement sur la gauche, tu observais le panneau qui se trouvait devant toi. Tu souriais, chantonnant un air joyeux, tu étais arrivée. Tu détaillais les portes en bois massif, puis sans la moindre once d’hésitation, tu pénétrais dans la silencieuse pièce. La bibliothèque était plutôt grande, lumineuse et tu ne pouvais pas dire qu’il n’y avait rien pour lire, les étagères débordaient tellement d’ouvrages si trouvaient. L’ensemble restait cependant très poussiéreux, tu venais même en plaindre celui qui avait la responsabilité de l’endroit. Enfin, ils devaient être plusieurs, car c’était tout bonnement impossible de faire ça seul.

Tu bâillais, il était temps de chercher un livre intéressant. Tu lisais plusieurs résumés, nettoyant par la même occasion les bouquins qui étaient dans un piteux état. L’un d’eux te plaisait, mais n’avait rien à voir avec ce que tu étais venu quérir. La couverture te paraissait vivante, ornée d’une pierre vermeille à son centre. Le titre était vague « L’illusion », laissant des doutes au lecteur dès la première page.

« La prochaine page vous sera dédiée. Peu importe qui vous êtes, ce que vous êtes, les règles sont les mêmes, vous apprenez à me connaître et moi aussi j’apprends qui vous êtes. »

Qu’est que cela voulait dire ? Tu ne comprenais pas et peu importe les conséquences, tu étais prête à tourner la page. Tu écarquillais les yeux, ce livre était magique ?

« Luna Walker, 200 ans et 11 jours, Ange Déchu depuis 100 ans et 11 jours. Êtes-vous sûr de vouloir poursuivre ? La suite sera votre plus grand secret. »


Tu grinçais des dents, tremblante, comment cet ouvrage marchait-il ?

« Le pouvoir de stopper le temps. Maitrise imparfaite, présentant beaucoup de contraintes qui peuvent être supprimée avec l’expérience… »

Tu refermais le livre effrayé. Tu n’étais pas encore prête, qu’elle était cet univers plein de mystères. Tu fermais les yeux un instant, inspirant profondément. Puis tu expirais longuement, calmant tes palpitations. Une main sur la poitrine, tu te retournais. Heureusement, il n’y avait personne, du moins c’était ce que tu croyais.

BAM

C’était le bruit d’un objet qui tombait. Tu te redressais, parcourant la pièce du regard. Une jeune fille blonde se trouvait là. Tu lui adressais un sourire maladroit, frottant l’arrière de ton crâne.

« Bonjour ! Désolé du dérangement ! »


C'était quoi cette entrée, tu étais pitoyable... Tu plissais les yeux, un peu embarrassée.

« Je peux peut-être vous aider ? »


©LUNITY




Voir le profil de l'utilisateur
Enaid Swynol Rhyddid
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Sylphide
Rune: Clairvoyance Θ
Poste: Bibliothécaire
Revenir en haut Aller en bas
Re: Au pays des livres | Ft. Enaid





Au pays des livres

Ce jour-là avait commencé semblable à tous les autres depuis son arrivée au manoir. La sylphide s'était levée tôt le matin dans le but de se promener dans la forêt, profitant de la nature. Puis, elle avait dû rentrer et assurer son poste à la bibliothèque. Elle aimait voir les différents résidents s'intéresser aux livres qu'elle mettait à disposition. Bien entendu, elle veillait toujours au respect du règlement et à celui des livres. La grande pièce était toujours calme, trop au goût de certains mais pas pour elle.

Durant toute la matinée, la blonde avait profité de l'absence totale de visiteurs pour faire une partie de l'inventaire. Il fallait ici comprendre plus de deux cents livres sur les milliers que cet endroit contenait. Il n'était pas évident pour tout le monde de retenir chacun des ouvrages et la bibliothécaire était elle-même loin d'en avoir fait le tour. Cependant, elle remédiait progressivement à cette lacune au cours de ses journées. En effet, bien que quelques curieux s'aventuraient parfois dans son antre, ceux-ci étaient suffisamment disciplinés. Ainsi, elle pouvait lire en toute tranquillité les trésors qui composaient désormais son quotidien. Lorsqu'elle vivait encore dans sa forêt avec sa famille, elle n'avait pas eu l'occasion d'avoir une telle source de connaissances entre ses mains. A présent qu'elle avait ce poste, elle s'était rendu compte qu'elle avait encore beaucoup de chose à apprendre malgré son savoir actuel.

Enaid fronça les sourcils et tourna la page, s'empressant de commencer la suivante. Ce livre la passionnait. L'histoire de deux amants séparés par la rancœur entre leurs familles. Ce dramaturge avait définitivement une bonne plume lorsqu'il était encore de ce monde. Ou du moins, de celui de la réalité.
William Shakespeare. Né en 1564 et décédé en 1616 en Angleterre. L'auteur de cette fameuse pièce : Romeo and Juliet. Bien qu'ayant vécu dans le monde réel, la sylphide n'avait jamais eu vent de ces œuvres. Il fallait également avouer qu'elle avait avant tout chercher à apprendre les langues humaines et les différentes sciences de leur monde. Son attention ne s'était donc portée sur la littérature humaine qu'en de rares occasions, lorsqu'un artiste la passionnait.

C'est alors que, bien que concentrée, elle distingua un bruit provenant de l'une des allées. Était-il possible que trop plongée dans sa lecture, elle n'eut pas entendu la venue d'un visiteur ?
Contrariée d'avoir était distraite dans son activité, elle soupira et referma son livre d'un claquement sec. Elle n'avait plus le choix, il était de son devoir de garder les ouvrages en état et de porter attention aux curieux.

Sa contrariété se tarit rapidement, comme toujours. Le nature douce et calme de l'être de l'air empêchait ses émotions négatives de se faire trop présentes. C'est donc avec un air tendre et son livre toujours en main qu'Enaid se dirigea vers l'allée qui semblait occupée. Son visage pourtant tranquille cachait en réalité une grande curiosité.
Était-ce un nouveau visiteur ? Un homme, une femme ou un enfant ? Quels mystères pourrit bien dévoiler cet individu ?
Elle ne pouvait qu'être impatiente d'observer cette personne et d'apprendre à connaître certains de ses aspects.

Ce qu'elle découvrit une fois à destination l'étonna. Jusqu'à présent, elle n'avait pas pensé qu'une personne aurait été assez curieuse pour choisir ce livre. Discrète, elle laissa le temps à la jeune fille de la remarquer, chose qui prit du temps. Ainsi, elle eut le loisir d'entendre ce que l'ouvrage avait à dire. Elle était donc en présence d'un être plus jeune qu'elle, fait qui ne la surprenait pas puisque la blonde avait tout de même 520 ans. Cependant, elle ne s'était pas attendu à rencontrer un ange déchu, elle en était tout à fait heureuse. La plus âgée était exaltée à l'idée d'en connaître plus sur cet être qui semblait avoir du vécu car un ange ne pouvait choir sans une bonne raison.

Enaid fut sortie de son observation lorsque la dénommée Luna referma le livre. Elle avait été tellement fascinée par les propos de l'objet qu'elle lâcha le livre qu'elle tenait encore dans ses mains. Ce fut à cet instant que son homologue remarqua sa présence et lui adressa la parole. Quelle ne fut pas la surprise de l'être de l'air en les entendant. Tout d'abord elle s'excusait puis elle lui proposait son aide. Quelle étrange jeune fille.
Avec un doux sourire, elle répondit à cette dernière.

– Bonjour Luna Walker. Il serait plutôt à moi de m'excuser d'avoir eu l'indélicatesse de ne pas annoncer ma présence plus tôt.

Elle se baissa et ramassa le livre qui était tombé.

– Bien que ton aide serait tout à fait la bienvenue, ne serait-ce pas à moi de te poser cette question ?

La blonde s'avança vers la plus jeune, un sourire toujours dessiné sur ses lèvres.

– Mon nom est Enaid Swynol Rhyddid, je suis la gardienne de cet immense lieu de connaissances.


(c) B-NET


Dernière édition par Enaid Swynol Rhyddid le Jeu 14 Juin - 12:56, édité 1 fois


Enaid s'exprime en #87CEFA
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Walker
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 05/05/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Ange Déchu
Rune: Sagesse ᚻ
Poste: /
Revenir en haut Aller en bas
Re: Au pays des livres | Ft. Enaid

Au pays des livres

Ce monde, il était étrange, bien trop étrange. Il évoluait encore et encore, changeant de couleur, de forme pour donner un ensemble cohérent. Tout ceci était sûrement magique, ou illusoire, tu ne voyais que ces deux théories-là. Tu penchais sur le fait qu’il n’était pas réel, car la magie tu en avais côtoyé, mais là, ça dépassait l’entendement. Ce livre, celui que tu venais de manipuler, il avait une conscience, il répondait sûrement aux questions et c’était ça qu’il te fallait. Néanmoins il y avait un coup à cela, oui, tu devais l’affronter, vaincre le côté sombre de ta personne. C’était ça, l’étape la plus compliquée et d’ailleurs tu avais abandonné.

Tu étais maintenant confrontée à cette dame, une dame que tu n’avais jamais vue, à la chevelure blonde et aux yeux bleutés. Au moins vous aviez des points en commun, c’était peut-être un ange qui savait. Bizarrement d’apparence elle te semblait jeune, belle pour ne pas dire magnifique mais une chose te dérangeait. Elle dégageait une sorte d’aura, comme si, comme si elle avait plusieurs années derrière elle. Tu ne savais pas, mais tu ne devais pas te prendre la tête avec ça, du moins pas pour le moment.

La jeune fille souriait maintenant et tu lui rendais de façon élégante. La voix de l’inconnu venait briser le silence, calmant tes pulsions cardiaques. Elle était douce, mais quand elle prononçait ton nom, tu n’avais pas pu t’empêcher de sursauter. Alors était là depuis le début, elle avait observé ce qui était noté dans le livre ou alors, ou alors c’était elle qui en était à l’origine. Bien trop occupé à réfléchir, tu n’avais pas saisi l’entièreté de sa phrase.

Ton regard se posait de nouveau sur elle. La fille se baissait d’un mouvement gracieux, ramassant le livre que tu avais fait tomber par mégarde. Tu la lorgnais, ne sachant pas quoi dire. Elle n’était pas comme toi, elle était, elle était beaucoup plus… joli, non, charmante c’était le mot le plus approprié, oui elle était largement plus charmante que toi. Tu n’avais jamais encore éprouvé de telle émotion auparavant, c’était peut-être l’une de ses facultés, quoiqu’il en soit tu voulais en apprendre plus.

En tout cas, tu l’écoutais, cette fois-ci avec attention. Tu avais grimacé au moment où elle soulignait ton erreur, mais tu sentais qu’elle avait tout de même besoin de toi, alors tout espoir n’était pas perdu. Son nom était Enaid, un nom bien particulier mais tu appréciais justement ce qui sortait du lot, ça tombait bien. Tu notais dans un coin de ta tête que c’était… la gardienne de ce lieu, mais elle n’était pas seule tout de même à gérer toute la bibliothèque, enfin c’était beaucoup trop vaste.

« Oui, tu as raison c’était normalement à toi de poser la question. Mais je voulais aider, j’adore les livres alors pourquoi ne pas aider la personne qui s’en occupe ! »

Tu souriais, répondant avec un ton calme.

« Ah oui, j’en oubliais la politesse. Enchantées de faire ta connaissance Enaid, moi s’est Luna même si tu le sais déjà. »

Tu laissais un petit rire t’échapper avant de reprendre ton monologue.

« Je me posais une question. Tu n’es pas seule à gérer ce lieu-ci ? Car ça doit demander beaucoup de travail pour trier et ranger tous ces vieux bouquins. »


Tu penchais la tête, un air interrogateur. La réponse était plutôt évidente, mais on ne savait jamais.

« Je suis désolé, je suis curieuse. Ça fait longtemps que tu es ici ? Tu peux m’en dire plus sur ce monde, j’étais justement venu ici à la base pour en apprendre plus sur ce lieu. »

Tu restais là, à la regarder, les prunelles bleutées dans les siennes. C’était la seule chose que tu désirais actuellement, savoir où tu étais et surtout comment tout ceci fonctionnait. Qui était le créateur, l’inventeur de cette structure et pleins d’autres détails sans importance…


©LUNITY




Voir le profil de l'utilisateur
Enaid Swynol Rhyddid
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 09/03/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Sylphide
Rune: Clairvoyance Θ
Poste: Bibliothécaire
Revenir en haut Aller en bas
Re: Au pays des livres | Ft. Enaid





Au pays des livres

Enaid se trouva surprise par la soudaine proposition de son interlocutrice. Lorsqu'elle avait été dérangée dans sa lecture, elle avait été loin de penser qu'elle trouverait une personne pour l'aider dans sa tâche. Bien entendu, il n'était pas question de laisser le premier venu s'occuper des précieux ouvrages de cette pièce. C'est pourquoi, elle comptait bien poser quelques questions à la plus jeune avant de l'accepter. Avant d'avoir pu amorcer une quelconque réponse, elle fut devancée par cette dernière qui reprit la parole.

L'ange était pleine d'entrain, ne semblant pas vouloir arrêter son débit de parole. Il était clair qu'elle était une personne extravertie et bavarde. Ou peut-être était-ce simplement l'angoisse de rencontrer une nouvelle personne qui la faisait autant parler ? La sylphide n'en avait en réalité aucune idée. Elle n'était certaine de rien mais cela ne la dérangeait pas, elle apprendrait à comprendre la jeune femme si elle était amenée à la côtoyer régulièrement. Chaque mystère demandait du temps et de la patience avant d'être mis en lumière, les êtres vivants n'étaient pas différents.

La première impression de la blonde était positive pour le moment. La demoiselle semblait polie et aimable, deux qualité qu'elle appréciait beaucoup et qui étaient essentielles dans les relations sociales. Son attitude enjouée était également communicative. Enaid n'avait pu empêcher un doux sourire de se former sur ses lèvres à l'entente de son rire. La petite blonde pourrait probablement amener un peu de gaieté à son quotidien de part sa présence en ces lieux. Comme celle-ci l'avait fait remarqué, elle était l'unique gérante de la bibliothèque. La solitude et le calme était deux choses avec lesquelles elle était très familière et malgré l'habitude, il lui arrivait de regretter son isolement. La salle était suffisamment vaste pour avoir son propre espace personnel tout en ayant une personne pour la seconder. L'idée faisait petit à petit son chemin dans sa tête.

Étant toujours attentive à son homologue, la sylphide ne manqua pas sa dernière remarque. Lui en dire plus sur ce monde ? Que souhaitait-elle savoir exactement ? Le monde était immense, si immense qu'elle n'était pas certaine que tous les livres de la pièce réunis puissent suffire à le décrire.
L'ange semblait réellement curieuse, Enaid décida donc de lui répondre sans attendre.

– Il n'y a aucun mal à être curieuse dans un cas comme celui-ci. Je suis bel et bien l'unique bibliothécaire de ce manoir. Tous les ouvrages ici présents n'ont pas encore été répertoriés, ils sont beaucoup trop nombreux. J'en fais petit à petit l'inventaire mais cela prend une grande partie de mon temps, d'autant plus qu'il me faut les lire. Comment pourrais-je conseiller qui que ce soir dans le cas contraire ?

Elle se tut quelques secondes, laissant le temps à Luna de réfléchir à ses propos. Devait-elle faire passer un entretien formel à la plus jeune ou pouvait-elle se contenter de lui poser quelques questions avant de l'employer ? Difficile de choisir. De ce qu'elle avait pu observer, un questionnement informel pourrait éventuellement mieux convenir.

– Avant toute chose, j'aimerais te connaître un peu plus. Ces documents ont une grande importance, il serait inconcevable qu'ils puissent être sous la responsabilité d'une personne qui n'en prendrait pas grand soin. J'espère que tu peux comprendre que je veuille en savoir plus sur la personne qui pourrait m'aider au quotidien.

Bien que n'ayant pas préparer une liste de questions pour ce genre de cas, la sylphide était calme. Elle n'avait aucun doute qu'elle pouvait gérer une telle situation et avait confiance en sa capacité à juger les autres. Il lui semblait que Luna était une bonne personne et elle se fierait à cette intuition pour le moment.


(c) B-NET


Enaid s'exprime en #87CEFA
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Walker
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 05/05/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Ange Déchu
Rune: Sagesse ᚻ
Poste: /
Revenir en haut Aller en bas
Re: Au pays des livres | Ft. Enaid

Au pays des livres

Tant de questions sans réponse, te laissant dans l’indifférence, t’amenant dans un monde ou le doute était omniprésent. Personne ne pouvait répondre à tes interrogations ? À tes peurs, à ta méfiance face à cet univers bien trop parfait pour être réel. La logique n’existait plus, le mot sens n’avait plus sa place tout était si illusoire, vide et en même temps intéressant… Ce lieu avait réussi à vaincre ton esprit, à le retourner, à te transformer. Jamais, oh non jamais, tu n’aurais pensé avant, parler ainsi à une dame, lui proposant tes services. On dirait là toi d’avant, la fille parfaite, qui aime et aide tout le monde sans rien en retour. Sauf que tu n’étais plus la même, tu étais cet ange déchu que les dieux méprisaient, mais il y avait-il réellement un dieu ici ? Tu voulais le savoir, espérant que la blonde le sache. Car tu n’aimais pas les mystères, tu aimais quand tout était clair, net et précis.

Enaid venait te sortir de tes pensées, t’expliquant avec précision qu’effectivement elle s’occupait seule de cet endroit poussiéreux. Ça te faisait de la peine et tu avais d’autant plus envie de l’aider, de toute manière tu n’avais que ça à faire et vu que tu lisais plutôt rapidement, tu allais pouvoir lui apporter ton soutien avec facilité. Mais tu ne t’étais pas trompée sur elle, c’était une fille formidable qui se vouait à son travail. Car lire tous ces ouvrages dans le seul but de conseiller les personnes qui seront amener à venir ici, c’était admirable de sa part, tu avais même une part d’émerveillement à son égard.

La dame reprenait la parole. Tu l’écoutais avec attention, tout en hochant de la tête à chacune de ses fins de phrase, de l’extérieur ça devait être bizarre à regarder, mais bon tu étais pleine de bonne volonté, on pouvait te le pardonner… Tu trouvais ça normal qu’elle te fasse une sorte d’interrogatoire, ça ressemblait d’ailleurs à ce que les humains appelaient entretien d’embauche ou un truc dans le genre. Tu n’en avais jamais passé mais tu étais assez confiante, au fond elle avait besoin de ton aide, alors elle n’allait pas refuser du moins c’était ce que tu avais calculé. Alors tu attendais qu’elles finissent son discours, avant de lui répondre, un sourire angélique au visage.

« Je comprends, moi-même j’aimerais te connaître un peu plus, même si je vais attendre. Mais oui vas-y pose moi tes questions, je suis toute ouïe et je jure d’y répondre avec honnêteté ! Je voulais te dire d’ailleurs, que j’admirais ton dévouement pour la bibliothèque, ça se voit que tu aimes ton travail et que tu prends soin de cet endroit. Voilà je tenais juste à le dire. »

Tu espérais ne pas avoir mis mal-à-l’aise ton interlocutrice, mais tu étais obligée de le dire, c’était plus fort que toi, toi qui aimais tant complimenter les gens. Tu restais là, à l’observer avec ton visage illuminé par la bonté, tu avais hâte d’entendre ses questions, oubliant même ta principale interrogation et ta venue en ce lieu…


©LUNITY




Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Re: Au pays des livres | Ft. Enaid
Au pays des livres | Ft. Enaid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firefly Mansion :: firefly mansion :: Étage 1 :: Bibliothèque-