Dans un monde d'illusion a été créé le Firefly Mansion, pour corps et âmes perdues.
 

 :: … Firefly Mansion … :: Rez-de-Chaussée :: Bureaux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une culotte de perdue, dix de retrouvées // Alex

Invité





Invité
Jeu 7 Juin - 21:34

Une culotte de perdue, dix de retrouvées.

Pas de souvenirs
Rogue traînait comme presque tous les jours dans les bureaux administratifs afin de gérer l’accueil des nouveaux arrivants. Ici, tout était propre, rangé, soigné. Les documents étaient bien posés, droit, placé dans des tiroirs ou des dossiers. La paperasse était ordonnée par ordre alphabétique. Les individus vivant dans ce manoir étaient classés. Sur chacune des fiches étaient noté les informations importantes afin de recenser les habitants et pouvoir les aider à s’intégrer. Quand ce type de fiche était complétée, elle se chargeait de faire visiter les lieux puis elle assignait au nouveau membre une chambre.
 
Cependant, ce lieu ne servait pas qu’à cela. Il servait aussi à entreposer les objets perdus. Cela pouvait aller de la simple clé de chambre à des objets tout aussi insolites comme des photos étranges, des lettres, des vêtements portes bonheur plus lavés depuis des années ou bien même simplement des babioles sans intérêt. Néanmoins, les personnes ne venaient pas souvent lui demander de lui rendre des objets. Alors, la brune attendait patiemment que quelqu’un vienne la sortir de ses pensées.
 
La femme en noir était posée sur un fauteuil de cuir, les jambes croisées. Ses mains vernies de rouge cerise étaient soigneusement posées sur la table. Le bout de ses doigts fins faisait claquer ses ongles continuellement de la même manière, au même rythme. C’était une journée lassante. Il n’y avait rien à faire. C’était une fichue journée où le temps passé, et tout semblait si morne. Elle avait vraiment l’impression de ne pas être en vie lors de ces moments où elle entendait les tics et tacs de l’horloge dans ce silence impartial… Elle n’appréciait pas ces moments où le temps résonnait continuellement comme un rappel mortuaire. Elle avait cette impression de n’être qu’un cadavre attendant éternellement un signe de vie.
 
Mais alors qu’elle se perdait dans l’ennuie le plus profond, une tête connue du service arriva. C’était la cuisinière, celle qui se vêtissait parfois comme un tapis, toute débraillée. Des rumeurs tournaient à son sujet. Il paraissait que cette femme était d’une grande agressivité et qu’elle n’était pas toujours très douée avec les autres. Rogue quant à sa cuisine n’avait pas à juger, elle n’avait pas la possibilité de commenter. Que cela soit bon ou mauvais, elle aimait juste la chaleur des plats qu’elle dégustait. Peu lui importait le reste bien que la texture parfois semblait aussi étrange qu’un ectoplasme...
La brune ne bougeait pas, elle restait immobile et fixait l’arrivante. Elle sourit simplement dans le but de l’accueillir chaleureusement. Rogue craignait la demande de la jeune femme.
 
Bonjour, que puis-je faire pour vous ?
 
Demanda-t-elle avec un calme déconcertant et sa politesse habituelle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 03/06/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Humaine
Rune: Equilibre ᛞ
Poste: Cuisinière à temps partiel
Dim 10 Juin - 11:18

Une culotte de perdue, dix de retrouvées

Un soupire s’élève dans la pièce en un triste mélange de fatigue et de désespoir. Alex se laisse tomber sur son lit avec la grâce et la légèreté d’une baleine. Son regard se perd sur les alentours et la simple vision de sa chambre la désespère encore plus. Cela fait une heure, une putain d’heure qu’elle a retourné sa chambre dans tous les sens, et maintenant, c’est pire que Bagdad. Son lit est de travers, son bureau retourné et la moitié de son placard vidé sur le sol. Sol qu’on ne voit quasiment presque plus d’ailleurs, puisque tout est empilé par terre.
Et tout ça pour rien.

Ce matin, elle avait été animé par l’envie rare de ranger sa chambre. Alex, c’est le genre de personne hyper bordélique qui ne s’occupe de mettre un peu d’ordre dans sa vie que les 34 du mois. Mais quand elle le fait, il faut que ce soit parfait.
Alors, de bon matin, elle avait sortit ses fringues, les avait trié par couleurs pour faire un jolis dégradé; elle avait vidé son bureau pour tout ranger et tout nettoyer afin que ce soit impeccable; elle avait refait son lit quatre fois jusqu’à ce que la couverture soit parfaitement aligné et qu’il n’y ait plus aucun plis.

Ca lui avait prit au moins de heure, dans son travail de grande précision.
Jusqu’au moment fatidique.
La brune triait ses sous-vêtements, et s’est soudainement aperçus qu’il lui manquait quelque chose de très important: sa seule culotte noire.

Ca la fait chier, Alex. Parce que même si ce n’est qu’une simple culotte, c’est la seule qui est assortie à son soutif. Et elle est trop psychorigide pour s’habiller dépareillée. Alors, après avoir rapidement fait le tour de la situation et des possibilités qui s’offre à elle, elle arrive à une seule solution: elle doit retrouver cette culotte.

Elle se lève et sort de sa chambre. Elle sait où aller. Le premier endroit pour retrouver des objets perdus, c’est là-bas. Même si, habituellement, ce n’est pas des sous-vêtement que les habitants du manoirs viennent réclamer.

-Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Une voix chaleureuse doublée d’un sourire l’accueil. Cette femme, Alex la connaît. Tout le monde la connaît, au manoir. C’est elle qui voit passer les premières têtes et qui gèrent l’administratif. Ou peut-être pas, d’ailleurs. La brune n’en sait rien. L’organisation, les papiers et les dossiers...ça n’a jamais été son fort. Alors elle se fiche bien des activités de cette femme.
Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle s’habille toujours en noir et qu’elle fume beaucoup trop pour ses poumons.

-Bonjour.

Alex lui rend son sourire. Il est maintenant temps de lui expliquer la raison de sa présence ici. Comment lui dire...

-Ben…. j’ai perdu ma culotte.

Autant être directe. Elle fixe la dame en noir avec le plus grand sérieux du monde. Elle n’a pas envie que celle-ci ne la croit pas ou se moque d’elle. La situation est bien trop grave pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité
Ven 15 Juin - 21:03

Une culotte de perdue, dix de retrouvées.

Pas de souvenirs
La brune regarda l’invité de ses lieux, une lueur apaisée dans le regard. Elle se sentait vivante lorsque la vie soufflait à ses côtés. Elle n’était plus seule à présent dans cette triste et froide pièce chauffée. Rogue allait quitter l’ennuie, mais pour quelle véritable raison ?.. La jeune femme ne perdit pas son temps, et passé les salutations elle posa son problème sur la table comme un homme qui déposerait brutalement ses gestations. Sa culotte était portée disparue… Rogue aurait pris peut-être moins la femme au sérieux si ces épisodes n’étaient pas fréquents dans le manoir… En effet, depuis quelques temps, la gente féminine se plaignait de disparition de culottes.
Rogue, a cette nouvelle pris un air dramatique. Elle mit une main contre son cou, ferma sa vision et tourna sa tête d’un air dramatique sur le côté. Elle-même n’y croyait pas. C’était encore un coup de ce voleur de culotte, de ce truand. Elle n’avait pas encore eu à faire à celui-ci, mais nombreuses étaient les femmes qu’elle entendait avec empathie. Elle laissa quelques secondes silencieuses s’écouler, puis rouvrit les yeux en regardant la cuisinière d’un air des plus sérieux.


- Encore un coup du voleur de culottes… Navrée qu’il s’en prenne à vous maintenant.


Dit-elle avec un soupçon de désespoir.
La brune prit une feuille où était noté tous les objets dernièrement perdus, et commença les quelques questions habituelles. Entre ses doigts, elle fit glisser un stylo à l’encre noire, et fixa la plaintive.


- Quand et où l’avez-vous perdue ?...


Ces énigmatiques disparitions devaient cesser. La jeune femme ne souhaitait pas uniquement travailler pour ces raisons, ni même que ses propres culottes commencent à disparaître. Après tout, une culotte, c’était important, même chez les esprits. De plus, ce n’était pas moche, les culottes ont un charme qu’aucun autre vêtement ne peut remplacer… Rogue, se sentait attisée par une profonde frustration.

- Pouvez-vous me la décrire ? Ne vous en faîtes pas, si vous avez une culotte à motif léopard, cela restera entre vous et moi.

Dit-elle pour détendre l’atmosphère. Cependant, cette femme était réputée pour ses goûts vestimentaires particuliers. Il était fort probable que celle-ci en porte une…
]

[/size]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 03/06/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Humaine
Rune: Equilibre ᛞ
Poste: Cuisinière à temps partiel
Dim 17 Juin - 20:55

Une culotte de perdue, dix de retrouvées


N’importe qui, face à une telle déclaration lui aurait rit au nez. N’importe qui, face à un tel désinvolte, ne l’aurait prit au sérieux. Et pourtant, la dame en noir est là, en face d’elle, à la regarder avec la plus grande considération.

-Encore un coup du voleur de culottes… Navrée qu’il s’en prenne à vous maintenant.

Alex hausse un sourcil. Elle s’attendait à une remarque, à une moquerie… mais non. Rien de tout cela ne sort de la bouche de la concierge, au contraire. Celle-ci semble absolument sérieuse. Visiblement, Alex n’est pas la première personne victime d’une telle disparition. Elle affiche une mine interdite. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Elle qui pensait simplement avoir perdue sa culotte, voilà que la femme lui annonce qu’il s’agit d’un voleur…

-Gné ?

C’est la seule chose qu’Alex parvient à articuler, encore trop interloquée par cette monstrueuse révélation. La dame en noire lui pose toute une sorte de question, prenant des notes au passage. La brune à l’impression d’être l’héroïne d’une mauvaise série policière… ou bien d’une grotesque parodie. Au choix.

Quand et où elle l’a perdue ? Alex grogne. C’est un peu stupide, comme question. Si elle savait où elle l’avait perdue, elle saurait où la chercher, et ne serait donc pas ici en train de lui demander de l’aide.

-Bah, j’en sais rien moi. Sinon je serai pas là. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je me suis aperçue de sa disparition y’a moins d’une heure.

Alex parle avec tout le tact dont elle est capable, c’est à dire aucun. Peu réputée pour être délicate et pour avoir un filtre entre son cerveau et sa bouche, elle n’hésite pas à faire comprendre par son ton blasé que sa question n’est pas très pertinente.
Mais Alex n’a pas le temps d’insister, parce que son interlocutrice lui demande de décrire la fameuse culotte. La brune ne peut s’empêcher de réagir sur le motif léopard. D’abord un peu énervée, elle finit par comprendre que ce n’est qu’un trait d’humour de la part de l’hôtesse d’accueil.

-Tsk. J’espère bien que cette affaire, tout comme le motif de ma culotte, restera entre vous et moi… Plus sérieusement. C’est une culotte toute simple, noire. Et j’crois bien qu’il y a un petit flot devant, mais je ne suis plus sûre.

Elle détourne les yeux, un peu gênée par la situation. C’est pas tous les jours qu’Alex se retrouve à décrire sa culotte à une inconnue, et ça ne lui plaît pas trop.

-Par contre, vous êtes sérieuse quand vous parlez d’un voleur ? Genre y’a vraiment des gens qui font ça ?

Ca lui semble invraisemblable qu’il existe un tel personnage dans ce manoir.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firefly Mansion :: … Firefly Mansion … :: Rez-de-Chaussée :: Bureaux-
Sauter vers: