Dans un monde d'illusion a été créé le Firefly Mansion, pour corps et âmes perdues.
 

 :: … Registres et Identités … :: Éclosion des Personnages :: Éclosions en Cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Life bloom fades | 60 %

avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 08/06/2018
Sam 9 Juin - 0:54


Hans Grimmer

Vaporeux
Présentation -

Nom(s) : Grimmer
Prénom(s) : Hans
Surnom : Lost
Âge : 23 ans (185 ans en réalité)
Espèce : Vampire
Sexe : Masculin
Orientation sexuelle : Non prononcé
Nationalité : Néerlandais
Rang : //
Rune : Protection
Perso sur l'avatar ou lien vers l'artiste :
Ookurikara | Touken Ranbu | Vava par Alberto

Pouvoir : décrivez le pouvoir de votre personnage en quelques lignes.
Psychologie -
Les pleurs d’un enfant, te ramènent à la vie. C’est toi enfant, enfant qui au cours du temps est devenu grand, mystérieux et étrange. Tu en as vécu des choses, pour te retrouver là, sur le sol froid, à penser, à imaginer un monde parfait... Toute ta misérable vie, tu l’as passé à te remettre en question, avançant toujours vers l’avant malgré les difficultés, les défis. Optimiste, c’est un point important qui t’a toujours permis de te sortir de situation perdue d’avance… Tu as même pu aider un ami grâce à cela, en lui rendant son sourire et c’est sûrement la plus belle des choses que tu as vues de ton existence. Pourtant avant, tu détestais ce sourire, son sourire, tu voulais lui arracher, jalousant sur sa beauté. C’est pour ça que tu as tué tant de personnes, sans remords, sans pitié… Jusqu’à le rencontrer, qu’il te tende la main, que tu vois cette lumière au fond des ténèbres. Ce jour-là, tu n’avais pas hésité, tu avais pris sa main et tu es devenu l’homme que tu es actuellement.

Adieu l’alcoolique qui passe son temps à perdre son argent, adieu le bourgeois qui abuse de son pouvoir pour se permettre toute sorte de choses. Non, tu n’es plus comme ça, tu es toi, le véritable toi, plus ce misérable frustré qui vagabonde dans les ruelles pour trouver un sens à tout cela. C’est fini tout ça, maintenant tu as trouvé ta voie, tu veux aider les plus faibles et vaincre les plus forts. Ce n’est peut-être pas la meilleure chose à faire, mais tu es têtu, compliqué de te faire changer d’avis, surtout quand tu as une idée bien conçue dans ta tête.

Gentil, pas réellement, tu es plus un égoïste qui se bat maintenant pour de justes causes. Tu restes d’ailleurs froid et distant pour éviter que le monde extérieur te perturbe dans tes projets. Au fond, tu ne l’es pas vraiment, même si gagner ta confiance est un challenge, tes sentiments restes les mêmes, enfin le peu de sentiment qu’il te reste. Subsister dans les arènes ne t’a guère aidé sur ce point, il a même plutôt contribué à l’inverse, à te rendre une bête vide, qui ne jure que par le sang et la guerre… quelle hystérie.

Même si ça s’est adouci au fil des années, tu restes quelqu’un d’impulsif et violent qui se laisse déborder par ses émotions et sa haine. Tu n’en es pas fier, rancunier envers toi-même, d’avoir même tué ton frère sous la colère. Tu t’en veux, terriblement, et c’est pour lui que tu te bats chaque jour. Tu veux résoudre les personnes comme toi, avant qu’il ne commette l’irréparable. Au moins, tes erreurs t’ont permis d’avancer, d’abandonner ta vie de prince pour être au niveau des pauvres, car c’est avec eux que tu as été le plus heureux…

Ton but actuel, c’est sûrement de le retrouver, lui, le seul ami que tu as eu, le seul être à qui tu fais pleinement confiance. Par vent, par froid, tu sors à sa recherche le cœur battant. Il est vivant, tu es sûr, il est bien trop fort pour mourir, bien trop bon pour disparaître… À bientôt cher rêveur.
Physique -
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Histoire -
Le passé te poursuit, même maintenant, tu y penses. La nuit, il te hante, teintant tes rêves de noirs, implorant le cauchemar. Une vie sans lune, sans étoile, un éternel noir. Noir, noir, il faut y croire, ta vie à commencer ainsi, sortant d’un foutoir. Tu titubes, une fille sous ton bras, un brin d’espoir. Mais elle n’est là que pour ton argent, que pour ton pouvoir et tard le soir, elle t’abandonne dans un lieu au milieu de nulle part. Froid, il fait froid, la mort si proche, la faux à ton cou, sans issue de secours. Tu te retrouves là, enchaîné, livré à ta naïveté, criant pardon à un dieu que tu as bafoué. Personne ne va t’aider, car personne ne t’aime, même pas ta famille et encore moins tes amis fictifs. Te voilà livré à toi-même, derrière les barreaux, à méditer pour la première fois, sur toi.

Les jours passent, tu trépasses, allongé sur le sol, lorgnant l’unique couleur qui peuple la pièce. Rouges, les barreaux sont rouges, c’est beau le rouge, si beau… Ça te rappelle ce jour, ou tu l’as tué. Ton frère, par impulsion, par jalousie. Il avait eu toute l’affection de tes parents, enfant prodige, tu souhaitais devenir comme lui, talentueux et heureux. Mais ce n’est jamais arrivé. Une lame plantée directement dans son cœur, un visage empli de haines, d’émotions que tu avais gardées pendant toutes ces années. Puis après, tu as regretté, traînant dans les bars, te soûlant à l’alcool pour tenter d’oublier… Penser, hurler dans cette infinité. Il y a-t-il quelqu’un ?

Vers minuit, un bruit. Il résonne dans l’espace, brisant le silence, réveillant tes sens. Un homme, une femme ? Tu ne sais pas, tu peines à voir, à savoir. Lueur d’espoir dans ce désespoir, une porte s’ouvre, un visage se dessine. Mais ton sourire se perd en voyant le sien, non, il n’est pas venu te sauver, non il n’est pas venu te tuer, alors ? Une voix brise les doutes, celle d’un homme ça ne fait aucun doute.

« Bienvenue… Ah oui tu t’appelles comment ? On va t’appeler Lost, je suis déjà gentil de te donner un nom, surtout que tu ne vas pas tarder à mourir. Enfin, sauf si tu veux te battre pour ta liberté et dans ce cas je te laisserais une chance de t’en sortir. »

Tu n’as plus rien à perdre, alors tu acceptes, hochant de la tête. Te battre un ? C’est sûrement l’une de tes seules facultés, pour une fois elle va t’aider.

Le temps s’écoule et maintenant tu comprends les logiques de l’endroit, tu t’y habitues même. Survivre pour vivre, violence pour justice, sans aucune aide diplomatique. Non, seuls tes poings parlent, seule ta force te sauve, dans ces arènes ou la mort à uniquement deux sens. Mourir pour épargner, ou alors tuer pour subsister, au début tu as hésité puis après ça a fini par t’amuser. Le monde n’a plus de sens pour toi, devenu une simple hystérie où les cries sonnent en mélodie, où les sourires deviennent tragédie.

Un homme fini, une ironie, tu l’observes, le détaille, ne trouvant pas une once d’espoir. Il ne veut pas succomber, tu le sens, tu le vois dans sa demi-lune. Tu trembles pour la première fois, avançant vers l’incertitude, vers une mort quasi-certaine. Rapide il est, enchaînant les coups, parant les tiens avant de t’envoyer mordre la poussière. Il n’est pas humain, bien trop agile, bien trop fort pour sa carrure qui est semblable à la tienne, non c’est un monstre. Mais alors que tu paniques, alors que tu es là sur le sol à te torturer, l’adversaire te tend la main. Tu plisses les yeux, il est sérieux ? Tu ne te poses pas plus de questions, apercevant cette lumière, tu l’as saisi. Il t’aide à te relever, avant de tourner le dos pour avancer vers son maître. Tu veux lui implorer d’attendre, pour le remercier, pour lui demander pourquoi. Cependant par inadvertance tu t’écroules, ton corps se fait lourd, tes sens se troublent et tu retournes dans ce noir perpétuel.

À ton réveil, une chose a changé, l’endroit déjà, mais que ça. Tu te sens différent, fort, puissant, ça n’a pas de sens. Un manque, une soif que tu ne peux combler, même l’eau ne fait pas effet. Tu ne comprends pas ce qui t’arrive, es-tu mort ? Même ça tu ne peux pas y répondre. Vampire, c’est ce que tu es devenue, un monstre. Au moins, tu es quelque chose…

Ton étrange sauvé est là, avec toi et au fil du temps, ça en devient un ami. Lié d’amitié, vous avancez ensemble, ne sombrant pas dans la folie grâce à vos échanges, de bons souvenirs. Jusqu’au jour où le vampire daigne de jalousie. Il n’aime pas que tu apportes espoir à son jouet, encore moins que tu lui donnes le sourire. Alors, il t’a pris d’une main, un regard noir et t'a transpercé le corps de sa lame comme tu avais pu le faire avec ton frère. Il l’a fait, une fois, deux fois… Jusqu’à ce que tu perdes conscience.

Mort ? Non, tu es là au milieu des cadavres, la bouche ouverte. Ta première pensée n’est pas de savoir si tu es en vie, mais si lui l’est… À bientôt cher ami !

Et toi ?
Pseudo : Luny // Lunity
Âge : 18 ans
Comment avez vous découvert le forum ? Hmm, longue histoire... Ou pas ! Juste le DC de Luna
Qu'en pensez vous ? Aussi beau qu'un escabeau
Code du règlement

Code par Anuska
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 23/05/2018

Ce qu'il faut savoir
Race: Humain
Rune: Protection ᛟ
Poste: /
Dim 10 Juin - 10:32
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH UUUUUUUUUUUUUH
OUI A BIENTÔT CHER AMI, ILS SERONT BIENTÔT DE NOUVEAU RÉUNIS !!!
Blblblblblblblbl comment tu teases de ouf avec ce début de fiche !! J'ai trop hâte de lire la suite omg *A*
Courage pour le reste o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 08/06/2018
Dim 10 Juin - 13:15
ANNNNNN

OUI J'AI HÂTE QU'ILS SOIENT DE NOUVEAUX RÉUNIS !
T'inquiètes, je vais essayer d'écrire l'histoire au plus vite huhu !

Merciii hug
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firefly Mansion :: … Registres et Identités … :: Éclosion des Personnages :: Éclosions en Cours-
Sauter vers: