Dans un monde d'illusion a été créé le Firefly Mansion, pour corps et âmes perdues.
 

 :: … Firefly Mansion … :: Abords Illusoires :: Jardins Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois... [ft. Zero Nine]

Invité





Invité
Dim 25 Mar - 11:58
Lyra était arrivée au manoir suite à une partie de cache-cache où elle s'était endormie. Avait-elle retenu quelque chose de cette mésaventure? Peut-être bien que non. Du haut de ses 15 centimètres,  elle accéléra la vitesse à laquelle elle volait dans le jardin du manoir.

A défaut d'avoir convaincu des camarades, elle avait convaincu les fourmis, papillons et oiseaux de jouer avec elle. Elle aimait la diversité et cela s'appliquait autant à la vie qu'à ses parties de jeux.  

Impulsive, elle réfléchissait peu avant d'agir. Lorsqu'elle souhaitait remettre quelqu'un à sa place elle le faisait sans penser aux conséquences de ses actes. 

Actuellement, elle avait eu la soudaine envie de s'amuser et vous l'aurez remarqué, elle adorait les parties de cache-cache. Même si elle avait toujours peur que personne ne vienne la chercher et qu'elle reste à tout jamais cachée. 

Ce serait si triste si aucun de ses amis ne la trouvait. Cela signifierait qu'elle perdrait énormément de temps à rester cachée au lieu de jouer au loup, à un, deux, trois soleil ou même autre chose. Ce qu'elle n'avait en revanche pas prévu, c'était la silhouette juste devant elle. Lyra n'avait pu l'esquiver et lorsqu'elle se cogna de plein fouet contre la personne, elle comprit bien vite pourquoi ses parents n'avaient cessé de lui dire de ne pas voler si vite.

- Aie ouille ouille ! Ça fait un mal de chien..


Pendant quelques secondes Lyra se frotta le front. Comment une personne pouvait-elle dire si mal? Elle leva les yeux sur le grand corps non sans cesser de frotter sa main contre sa peau. Curieuse, elle commença par se remettre sur ses deux pieds et tapa sur ses fesses pour les nettoyer de la poussière. Elle fit de même avec ses bras, ses jambes et tout le reste de son corps avec de faire un petit saut pour s'envoler. 

Elle observa le grand corps de bas en haut jusqu'à arriver devant le visage de l'inconnu. Souriante elle reprit de plus belle.

- Excuse-moi, je volais un peu trop vite. J'espère que tu vas bien ! Je ne t'ai pas trop fait mal?

Elle se demandait comment un corps pouvait être si résistant. Peut-être que son pouvoir était d'avoir un corps resistant? Bon, il fallait aussi prendre en compte ses 15 centimètres de hauteur ainsi que la vitesse à laquelle elle arrivait.  Se mettant en tailleur dans les airs sans pour autant cesser de battre des ailes, Lyra observa plus en détail le visage du garçon. Il était plutôt mignon, on pouvait même dire qu'il avait été gâté contrairement à d'autres.

Décroisant les jambes, la petite fée fit un large sourire à -elle l'espérait- son nouvel ami.

- Je m'appelle Lyra et toi? Ça te dirait de jouer avec moi et mes amis?

Tourbillonnant quelques instants, elle finit par venir se poser sur le haut de la tête de son ami. Il s'appelait peut-être Tom? Ou bien Charlie ! A moins que son petit prénom soit Alex?

Elle resta donc à chercher quel nom lui conviendrait en attendant la véritable réponse. Et puis après ça, elle lui demanderait sûrement de quelle espèce il être. Elle était très curieuse de savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité





Invité
Jeu 12 Avr - 23:01


Les poubelles, ta passion. Si tu pouvais ressentir quelque chose, tu ressentirais sûrement de la joie, de pouvoir débarrasser le manoir de ses ordures. Ce manoir, c’est ta nouvelle maison. Clairement plus accueillante que le vieux labo ou la rue, comme maison, d’ailleurs. A ton arrivée, tu n’avais pas eu d’interrogations ; cela avait été la première fois que tu avais pu rentrer dans une habitation sans t’en faire chasser sans merci alors le message avait été clair pour toi : tu étais le bienvenu ici.

Il ne t’a pas fallu longtemps pour t’habituer à l’endroit et pour prendre tes fonctions de ramasse poubelles. Autant dire que c’est la première fois de ta vie que tu te sens utile... si on peut considérer que les trucs de ton genre peuvent se sentir utiles. Dans tout les cas, t’as adopté l’endroit, et faut croire que l’endroit t’a adopté aussi. Tant mieux, hein.

Mais quand y’a plus d’ordures, que te reste-t-il à faire ? Pas grand chose, si ce n’est chercher d’autres ordures, au cas où t’en aurais raté pendant ta ronde précédente. C’est comme ça que se passent tes journées. Tu ne fais rien à part remplir des sacs poubelle. Tu prends toujours le même chemin à travers les zones du manoir que tu peux atteindre et tu embarques tout ce qui traîne par terre, au risque de prendre quelque chose qui n’était pas à jeter. Mais eh, ils avaient qu’à pas laisser leurs affaires traîner, toi tu fais que faire ton boulot, tant pis pour eux !

Et poc, un cailloux dans le sac poubelle. Un bon gros cailloux, pas le petit gravillon tout frêle non non. Là c’est limite une pierre que t’as ramassé. Tu crois vraiment que c’était utile, de débarrasser le jardin d’un cailloux ? En tout cas, ça n’a pas l’air de te choquer. Au contraire, t’es même en train de te diriger vers un autre, prêt à lui faire rejoindre son confrère. Si tu continues comme ça, au bout de quelques temps, le jardin sera complètement dépourvu de pierres, petites et grosses, parce que tu les auras toutes jetées pour une raison que toi seul connais.

Aie ouille ouille ! Ça fait un mal de chien.. Hm, quel est ce bruit ? Ou est-ce une voix ? T’es pas sûr. T’as rien vu autour de toi que tu sais capable de parler. Ca t’a stoppé dans ta course à la caillasse, et te voilà totalement immobile, comme si t’attendais d’entendre quelque chose d'autre, pour vérifier que ce soit une voix ou juste, disons, autre chose. Parce qu’on aurait pu dire que tu voulais vérifier qu’il ne s’agissait pas de ton imagination mais cela impliquerait que tu possèdes une imagination... et il ne nous semble pas que tes créateurs en soient arrivés là lors de ta conception.

Excuse-moi, je volais un peu trop vite. J'espère que tu vas bien ! Je ne t'ai pas trop fait mal? Un insecte est monté jusqu’à ton visage. Et c’est lui qui parle. Tu serais n’importe qui d’autre, tu te serais mis à agiter les bras dans tous les sens pour essayer de l’écraser entre tes paumes. Un insecte qui parle, Zero ! C’est pas normal ça ! Qu’est-ce que tu fous, à approcher ton visage de cette monstruosité, comme si t’étais curieux ? Tu comptes la bouffer, c’est ça ? Pas sûr que ce soit à ton goût, les cafards. Surtout les cafards parlants, ça pue la radioactivité tout ça.

Je m'appelle Lyra et toi? Ça te dirait de jouer avec moi et mes amis? Tu recules ta tête. Ouais, c’est bien l’insecte qu’à parlé, tu peux en être sûr maintenant. Mais tu ne sais pas comment réagir à ça alors, pendant quelques secondes, tu calcules. Et puis, t’as l’illumination. C’est petit, et ça parle, ça doit forcément être un enfant ! Petit génie que tu es, Zero. Pourquoi n’y avait-on pas pensé avant ? Peut-être parce que les enfants font rarement dix centimètres - environ, on sait pas, on pas le compas dans l’oeil -, tu crois pas ? Non tu crois pas, tu t’en fous de la voix de la raison. Complètement.

Tu lâches ton sac poubelle - rempli de pierres - et tu fais le point sur ce que l’enfant t’as dit. Elle t’a demandé si elle t’a pas fait mal. Tu ne sais pas ce que ça veut dire, alors tu ignores la question. Peut-être lui redemanderas-tu plus tard, pour l’instant tu as d’autres choses auxquelles répondre. Comment tu t’appelles. Ahah ! Tu connais la réponse à celle-là, par contre ! « Je m’appelle Zero Nine ! » Bonne réponse, pour une fois. Tu ajoutes à cela un sourire, parce que c’est ce qui te paraît approprié à ce moment là.

Et y’a une autre question. Est-ce que tu veux jouer avec elle et ses amis ? Tu ne connais pas ses amis, et tu ne connais pas le jeu non plus, alors il ne faudrait pas que tu acceptes et que cela te pousse à te mettre dans une situation compliquée. Instinct de survie, on le rappelle. «Je ne sais pas jouer. » Même pas besoin de mentir, c’était prévu dans tes programmes mais, comme pour quatre-vingt pour cents de ton ia, y’a pas eu le temps de l’implémenter. Cela dit, il y a bien une chose que tu sais faire. « Mais je peux te raconter une histoire. Veux-tu que je te donne la liste de contes pour enfants que je connais ? » Des histoires de princesses, de preux chevaliers et de dragon à tuer, ça fait toujours plaisir aux enfants ! Enfin en tout cas, c’est ce qu’on t’a dit, quoi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firefly Mansion :: … Firefly Mansion … :: Abords Illusoires :: Jardins-
Sauter vers: